Calfeutrer une porte d'entrée

Sommaire

La nécessité d’assurer une bonne étanchéité à une porte d’entrée est évidente, pour des raisons simples de confort, mais aussi pour lutter contre la déperdition de chaleur.

De nombreuses solutions existent, elles diffèrent par leurs caractéristiques et leurs types de pose. Voici les différentes méthodes pour calfeutrer une porte d'entrée.

Zoom sur l’isolation des portes d'entrée

Pour une porte d'entrée, une isolation efficace doit être optimisée côté dormant (partie fixe) et côté ouvrant (partie mobile). Vous avez le choix entre plusieurs types de solutions qui dépendent de l’espace que vous avez à calfeutrer. En voici les principales :

  • bourrelet en mousse gainé PVC à clouer (espace à combler jusqu’à 20 mm) ;
  • joint adhésif en mousse de polyuréthane, le moins onéreux, mais aussi le moins résistant (espace à combler entre 1 et 5 mm) ;
  • joint adhésif en profil V, une de ses branches est autocollante (espace à combler entre 1 et 6 mm) ;
  • joint métallique, le plus onéreux, mais le plus durable, une partie pré percée doit être clouée, l’autre plus ou moins relevée obture les interstices (espace à combler entre 1 à 6 mm) ;
  • joint silicone, moulé sur place (espace à combler au-delà de 5 mm) ;
  • barre de seuil ou autre bas de porte.

Remarque : Ces solutions ont pour rôle essentiel d’offrir une isolation thermique, cependant leurs caractéristiques contribuent pour la plupart également à l’amélioration de l’isolation phonique.

Consulter la fiche pratique

1. Préparez votre porte

  • Commencez par retirer les joints anciens si existants et toutes les traces éventuelles de colle ou résidus restés collés sur le dormant.
  • Utilisez si nécessaire un cutter.
  • Lessivez ces emplacements de manière à optimiser l’adhérence, donc la durée de vie du joint, avec une éponge et de la lessive St Marc diluée dans de l’eau.
  • Dégraissez ensuite à l’alcool, laissez sécher.
  • Mesurez la longueur du joint ou de la baguette nécessaires pour garnir le tour de porte, hormis le seuil.

2. Posez un bourrelet à clouer

Les bourrelets à clouer se posent sur l’ouvrant de manière à venir recouvrir l’espace vide avec le dormant.

  • Coupez le bourrelet à la dimension relevée à l’aide d’un cutter.
  • Clouez le bourrelet environ tous les 10 cm avec des clous à tête plate.

3. Posez un joint adhésif

Le joint adhésif se pose sur le dormant, au fond de la feuillure, pour ne pas risquer de l’arracher à l’ouverture de la porte.

  • Coupez le joint à la longueur relevée, à l’aide d’un cutter ou d’une paire de ciseaux.
  • Soulevez le papier protecteur de la face adhésive au fur et à mesure de la pose.
  • Appuyez fortement sur le joint tout au long de la pose.

Précautions : ne tirez pas sur le joint en le posant, vous le déformeriez et diminuerez ainsi ses propriétés.

4. Posez un joint adhésif en V

Le joint en profil V se pose également partie adhésive dans la feuillure du dormant de la porte.

  • Coupez le joint à la longueur relevée à l’aide d’un cutter.
  • Tournez la pointe du V vers l’intérieur.
  • Soulevez le papier protecteur de la face adhésive au fur et à mesure de la pose.
  • Appuyez fortement sur le joint tout au long de la pose.

5. Posez un joint métallique

Le joint métallique se pose lui aussi sur le dormant.

  • Coupez le joint à la longueur relevée à l’aide d’une bonne paire de ciseaux.
  • Dirigez la partie relevée vers l’extérieur, elle sera écrasée à la fermeture de la porte.
  • Enfoncez un clou à tête plate dans chaque trou prévu.
  • Relevez ensuite la partie mobile à l’aide d’une cuillère.

Précaution : avec le temps, le métal va s’affaisser, vérifiez-le régulièrement et relevez-le si nécessaire.

6. Réalisez un joint silicone

Le joint silicone est distribué par une cartouche montée dans un pistolet. Moulé dans la feuillure du dormant, il épouse parfaitement les interstices.

  • Chargez le pistolet applicateur avec la cartouche en silicone.
  • Ouvrez la canule et coupez l’embout de la cartouche à l’aide du cutter.
  • Appliquez le silicone, en déplaçant lentement le pistolet le long de la feuillure.
  • Recouvrez-le ensuite avec une bande de démoulage que vous coupez dans l’angle du bâti.
  • Refermez alors votre porte.
  • Attendez 2 heures le séchage complet.
  • Retirez la bande de démoulage 24 heures après.

Autres solutions

D’autres choix plus simples peuvent également venir limiter vos pertes d’énergie, voici quelques idées :

  • Posez un rideau épais sur une tringle pivotante (vous pouvez le lester dans l’ourlet du bas pour réduire le passage de l’air).
  • Si votre porte est équipée d’une vitre, changez-la pour un double vitrage, vérifiez aussi l’état du mastic.
Consulter la fiche pratique

Ces pros peuvent vous aider